Edit
L'envers de nos vies

L'envers de nos vies

Charlie Bregman

Un livre de nouvelles, il paraît que ça ne se lit plus.

Sauf que celui-ci n'est pas comme les autres : ici, vous allez enfin pouvoir prendre des nouvelles de vous.

"L'envers de nos vies", c'est un recueil de 9 histoires aux dénouements inattendus, pour explorer 9 états d'esprit fondamentaux comme autant de balises à décrypter pour retrouver le chemin du bonheur.

Prévoyez quelques mouchoirs, attendez-vous aussi à quelques éclats de rire, mais laissez-vous embarquer là où les masques tombent et où les sensibilités se révèlent.

L'opportunité de changer est à portée de chaque personnage. Ce qu'ils en feront ne dépendra que de la manière dont ils écouteront leurs émotions.

"Une écriture fine et sensible qui nous transporte des rires aux larmes"

"Un bijou"

-----------------

[Édition brochée : 160 pages environ, avec transitions musicales via l'application Deezer.]

Read More
Genre : Literature Language : French
Sub-genre : Short Stories Literature Release : December 24, 2015

Available here:

Available here:

Press review

Aussitôt reçu, aussitôt lu !

Amazon.fr - 08/24/2020

Commentaire d'un lecteur Know more

"un petit ovni littéraire bien différent de ce qui peut se lire de droite et de gauche."

Amazon.fr - 04/06/2016

Avis d'un auteur lecteur, version Kindle Know more

All press reviews

Le petit mot de l'auteur

L'envers de nos vies est un recueil de 9 nouvelles qui m'ont été inspirées directement par des émotions qui m'ont moi-même traversé à différents moments de ma vie.
L'écriture détient cet étrange pouvoir de partager tout l'ineffable qui nous gouverne.
Depuis longtemps, je ne comprenais pas pourquoi il n'existait pas une échelle des émotions, tout comme pour les peintres, il existe la palette du cercle chromatique, ou pour les musiciens, une hiérarchisation des notes à jouer.
Lorsque j'ai compris que les émotions pouvaient être considérées en quelque sorte comme les couleurs de nos auras, je les ai envisagées sous un autre angle : et si, en tant qu'hypersensible, je n'étais pas la personne "fragile" que cette société voulait me faire croire, mais au contraire un véritable explorateur de cette perception-là ?

Amour impossible, c'est sans doute le premier texte que j'ai écrit du fond des tripes, isolé du reste du monde et face à moi-même, ou en tout cas face à ce qui constitue une des parties sans doute les plus intimes de l'être humain : la solitude que l'on éprouve face à la mort...
Ce n'est pas un texte noir ou démoralisant pour autant. C'est au contraire une belle histoire, forte en émotion et encore plus forte d'interprétations… avec évidemment une chute à ne pas dévoiler à ceux qui n'ont pas encore lu le texte ;-)

Dans la lignée émotionnelle de cette première nouvelle, Dernier élément explore le profond sentiment d'impuissance que l'on peut parfois éprouver devant le côté tragique et acharné de la vie.
C'est un texte difficile, en tension permanente, mais qui ne révèle son véritable message que dans les dernières lignes.
J'ai à la fois souffert avec le personnage, et jubilé de la fin qui lui a été réservée, car évidemment, la chute vous retournera ;-)

Une famille sans histoire est l'une de mes nouvelles que je trouve les plus abouties, compte tenu du nombre de personnages, de leurs imbrications les uns avec les autres, et de la chute que le lecteur ne doit pas voir venir.
Pour moi, l'écriture a été ici un moment jouissif, peut-être parce qu'il y a toujours un peu de jubilation à jouer avec les mensonges et les secrets qui sont à la source des plus terribles histoires de famille...

Saint-Valentin premier cru est une nouvelle très différente des autres, avec un vrai retour à une dérision que j'avais un peu laissée de côté après a publication de mon premier roman Vivement l'amour.
Ici, je suis parti de l'idée d'un personnage complètement décalé vis-à-vis de ses propres capacités, avec l'objectif de développer une chute un peu comme "une cerise sur le gâteau", ou encore comme "le bouquet final d'un feu d'artifice" qui n'a fait qu'évoluer crescendo, et non comme un renversement total de situation pour le lecteur (comme c'est le cas dans Une famille sans histoire ou Dernier élément).

Je vous laisse découvrir les autres, dont une en particulier que j'ai beaucoup aimé écrire car elle explore le côté paranormal de nos vies. :-)

Read More

Une vie tout entière qui ne demande pas d’aide, ça se finit forcément sans avoir à demander de l’aide.
[Nouvelle : Dernier élément]

Le plus difficile, dans la vieillesse, c’est de s’ennuyer de l'éloignement des autres, de leurs absences qui s’étirent, et de leur indifférence qui s’impose.
[Nouvelle : Une famille sans histoires]

Une maîtresse de maison, il faut que ce soit dynamique.
Sinon, ça sert à rien.
[Nouvelle : Saint-Valentin premier cru]

Les belles femmes ne prennent jamais de gants, avec ceux qui tentent de les approcher sans recommandation.
[Nouvelle : Au crépuscule des ombres]

On ne peut aider les autres que jusqu’au moment où l’on devient victime soi-même : lorsque la faim d’amour a fini par remplacer l’amour tout court.
[Nouvelle : Humain trop humain]

Bibliography

Nouvelle "Dernier élément", par Dominique Lebel

Dernier élément, une nouvelle de Charlie Bregman

Les lectures de Dominique.
Critique de la nouvelle de Charlie Bregman, "Dernier élément"

Biography

Charlie Bregman

« Connu comme le loup blanc dans le milieu des indépendants, Charlie Bregman a publié plusieurs ouvrages pour guider les auteurs souhaitant se lancer dans l'auto-édition. Au delà de son activité de prophète du livre numérique, il est aussi l'auteur de romans et de nouvelles humanistes dans lesquels les émotions qui nous gouvernent mènent la danse. »

Présentation par Selma Bodwinger, Salon du Livre de Paris 2016.

-------------------------------------
D'autres choses à faire que d'attendre des nouvelles de Charlie ?
Exprimez-nous vos attentes et votre propre vision des choses grâce à ce formulaire :
https://goo.gl/DPdj3A

-------------------------------------

Un livre ne fournit que ses mots à lui.
Le cœur du message bat déjà en vous.

Read More

Contact the author

You must be connected to send a message Connect

track